Document qui peut vous aider pour rédiger votre propre document de gestion et de prévention des risques pour votre salon de coiffure.

 

 

Prévention et gestion des risques

 

COIFFEUR

ROME : 11131 – 11132

CITP : 1318 – 5141

INSEE : 562b – 217c

 

  1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Apprenti coiffeur, aide-coiffeur, assistant coiffeur, shampouineur, coiffeur mixte, coiffeur pour dames, coiffeur pour hommes, coloriste-permanentiste, artisan coiffeur.

 

  1. DEFINITION

Détermine et effectue des soins et traitements capillaires dans un but d’hygiène et d’esthétique : lavage des cheveux, application de produits de coloration ou de décoloration, coupe, permanente, mise en plis, séchage, coiffage.

 

  1. DESCRIPTION DE L’ACTIVITE PRINCIPALE
  • Lieu d’exercice : salle de coiffure en ville ou en institution (centre de soins, maison de retraite, établissement de vacances), galerie marchande, domicile des particuliers
  • L’activité consiste à :

◦       Prendre les rendez-vous

◦       Accueillir et installer les clients

◦       Etablir un diagnostic en examinant les cheveux

◦       Conseiller le client sur le style de coiffure, les soins et traitements appropriés

◦       Laver ou faire laver les cheveux (shampooing, rinçage, renforçateur, traitement capillaire)

◦       Couper les cheveux (rasoir, ciseaux, tondeuse) en tenant compte de la mode, de la morphologie et du goût du client

◦       Préparer, appliquer ou faire appliquer les produits de coloration ou de décoloration, effectuer le roulage des permanentes, des mises en plis, faire des massages capillaires

◦       Rincer et dérouler les permanentes

◦       Coiffer les cheveux

◦       Vendre les produits (accessoires de coiffure, produits de traitement capillaire, produits de beauté)

◦       Faire une facture et encaisser

◦       Nettoyer et ranger le matériel et les accessoires (séchoirs, rouleaux, serviettes)

◦       Assurer l’entretien continu du salon (ramassage des cheveux)

◦       Réapprovisionner et tenir en ordre les étagères et les présentoirs

  • Appareils et outils utilisés : séchoirs électriques, fauteuils, bacs à shampooings
  • Produits et matériaux utilisés : shampooings, produits de coloration, produits de décoloration, produits de permanentes, laques et autres fixateurs de coiffure
  • Public et relations sociales : contact permanent avec la clientèle qui peut parfois être en grande difficulté (en psychiatrie, en maison de retraite)

 

  1. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES
  • Gestion d’un salon, encadrement des apprentis, création de modèles

 

  1. CONTRAINTES ET NUISANCES

 

5.1. PHYSIQUES

  • Travail debout en permanence avec piétinement
  • Gestes répétitifs
  • Contraintes posturales

 

5.2. MENTALES

  • Contact avec la clientèle, exigeant un sens de l’écoute

 

5.3. SENSORIELLES

  • Bruit de l’environnement : rue, centre commercial

 

5.4. CANCEROGENES, MUTAGENES OU TOXIQUES POUR LA REPRODUCTION : non documenté

 

5.5. CHIMIQUES

Produits utilisés :

  • Shampooings : tensio-actifs anioniques ou non anioniques avec parfois ajout d’un produit cationique, épaississants (souvent dérivés de la cellulose), parfum, colorant, nacrant parfois
  • Produits de coloration :

◦       teintures capillaires ou colorations d’oxydation

▪       colorants : paraphénylènediamine (PPD) ou paratoluènediamine (PTD) (TMP 15), résorcine, hydroquinone (TMP 65), aminophénols substitués ou non

▪       support aqueux avec adjuvants de teinture, chélateur, parfum

▪       alcalinité par ammoniaque ou monoéthanolamine

▪       ajout d’eau oxygénée 20 à 30 volumes au moment de l’emploi

◦       colorations semi-permanentes à base de colorants nitrés, d’anthroquinoniques de polyazoïques (tachent aussi les mains)

  • Produits de décoloration :

◦       éclaircissement : eau oxygénée et ammoniaque ; c’est un mélange alcalin donc agressif pour les mains

◦       décapage ou mèches : poudre à base de persulfates de sodium ou de potassium, allergisant

  • Produits de permanentes :

◦       les permanentes acides contiennent du monothioglycolate de glycérol avec pH de 7 à 7,2

◦       d’autres produits utilisent des sels d’ammonium avec pH de 9

◦       ces produits sont incompatibles entre eux

◦       produits de défrisage : mêmes produits avec une alcalinité moindre ; utilisation de vaseline comme écran sur le cuir chevelu ; port de gants indispensable

  • Laques et autres fixateurs de coiffure :

◦       polymères (polyvivylpyrolidone) en solution alcoolique (éthanol, isopropanol d’odeur moins agréable), propulsés par des alcanes

Pathologies :

  • Dermite orthogénique à l’usage fréquent des shampoings et du contact permanent avec l’eau
  • Dermite d’irritation aux produits alcalins
  • Allergie cutanée aux colorants (diamine aromatique, TMP 15 bis), au nickel (ciseaux, euros) (TMP 37), aux acides thioglycolique et à leurs dérivés, à l’hydroquinione, aux résines, aux antiseptiques
  • Rhinite, asthme aux persulfates alcalins (TMP 66)

(les persulfates alcalins peuvent par contre donner une urticaire géante aux clients)

 

5.6. INFECTIEUSES

  • Contamination directe ou par les instruments contaminés par les clients ; infections respiratoires ou cutanées, pédiculose, teigne

 

5.7. ORGANISATIONNELLES

  • Travail le samedi, journée continue

 

5.8. AUTRES

  • Varices, jambes lourdes, prise de poids

 

  1. RISQUES POUR LA SANTE

 

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Infections, coupures
  • Brûlures électriques, au contact des appareils, ou chimiques, au contact des produits

 

6.2. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°15 bis RG : Affections de mécanisme allergique provoquées par les amines aromatiques, leurs sels, leurs dérivés notamment hydroxylés, halogénés, nitrés, nitrosés et sulfonés et les produits qui en contiennent à l’état libre
  • Tableau n°37 RG : Affections cutanées professionnelles causées par les oxydes et les sels de nickel
  • Tableau n°43 RG : Affections provoquées par l’aldéhyde formique et ses polymères : opérations de désinfection
  • Tableau n°49 RG : Affections cutanées provoquées par les amines aliphatiques, alicycliques ou les éthanolamines
  • Tableau n°49 bis RG : Affections respiratoires provoquées par les amines aliphatiques, les éthanolamines ou l’isophoronediamine
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes allergiques
  • Tableau n°95 RG : Affections professionnelles de mécanisme allergique provoquées par les protéines du latex (ou caoutchouc naturel)

 

6.3. AUTRES : non signalés

 

  1. SURVEILLANCE MEDICALE

 

7.1. REGLEMENTAIRE

 

7.1.1. VISITE MEDICALE

  • Embauche et annuelle
  • Surveillance médicale particulière pour les apprentis de moins de 18 ans

 

7.1.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES : néant

 

7.1.3. VACCINATIONS : néant

 

7.2. CONSEILLEE

 

7.2.1. VISITE MEDICALE

  • Annuelle avec surveillance de la peau, de la sphère ORL, de la statique, de la circulation veineuse

 

7.2.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

En cas de suspicion de maladie professionnelle :

  • Bilan allergologique en cas d’eczéma, de rhinite ou d’asthme
  • Electromyogramme (EMG) en cas de suspicion de syndrome du canal carpien

 

7.2.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans

 

7.3. SUIVI POST PROFESSIONNEL : néant

 

  1. ACTIONS PREVENTIVES

 

8.1. TECHNIQUE COLLECTIVE

  • Le laboratoire doit disposer d’une bonne aération, de plans de travail sans surface métallique, d’une arrivée d’eau, de savon doux, de produits de soins pour les mains, de serviettes sèches, d’une ventilation avec aspiration vers le bas si nécessaire.
  • Les produits techniques utilisés doivent être le moins dangereux possible. Pour les décolorations, utiliser les persulfates alcalins en poudre compacte, moins volatiles et donc moins irritants. Stocker les produits de façon logique par type de produit et de technologie. Ranger les produits inflammables loin d’une source de chaleur.
  • La composition des produits est inscrite en clair sur chaque produit ou sur la boîte de regroupement ; laisser les produits dans ces boîtes.
  • Les règles de sécurité, les notices et les modes d’emploi doivent être affichés de façon lisible.
  • La désinfection des instruments se fera par immersion dans l’eau de Javel ou nettoyage avec une compresse d’alcool éthylique à 70° pour les virus et les bactéries. Un appareil à UV n’est efficace que contre les bactéries.
  • Utiliser des rasoirs jetables
  • Utiliser un manchon sur les instruments métalliques pour éviter le contact avec le nickel ou éliminer les instruments contenant du nickel.

 

8.2. FORMATION, SENSIBILISATION

  • A la prévention des risques chez les clients :

◦       Avant :

▪       dialoguer avec le client à la recherche d’une sensibilité à certains produits (colorants capillaires, urticaires aux décolorants à base de persulfates alcalins)

▪       inspecter le cuir chevelu à la recherche de lésions et pour déterminer le choix des produits

▪       faire un essai de sensibilisation pour les colorations et les produits de défrisage (touche d’essai)

◦       Pendant :

▪       interroger le client sur l’existence de brûlures ou de picotements

▪       rincer abondamment à l’eau tiède en cas de problème et ne pas réappliquer

◦       Après :

▪       faire un petit bilan avec le client

  • Au bon usage des produits :

◦       Avant :

▪       lire attentivement les fiches techniques et conserver la liste des ingrédients

▪       se conformer rigoureusement au mode d’emploi

▪       respecter les proportions et les temps de pose

▪       bannir toute utilisation non prévue

◦       Pendant :

▪       ne pas mélanger le produit avec d’autres non prévus

▪       ne pas utiliser des outils métalliques avec les produits techniques

▪       en cas de renversement du produit, éponger le produit et laver soigneusement à l’eau ; ne pas réutiliser

▪       nettoyer le matériel au fur et à mesure de son usage

▪       rincer abondamment à l’eau tiède entre chaque phase

◦       Après :

▪       jeter les restes des mélanges des produits techniques qui ne doivent être ni conservés, ni réutilisés

▪       respecter la législation en vigueur pour l’élimination des déchets

  • Au risque des produits inflammables (aérosols ou pompes spray) :

◦       Avant :

▪       les protéger contre les rayons solaires et ne pas les exposer à des températures > 50°

▪       les stocker à l’écart d’une flamme, de la chaleur, d’un appareil électrique en fonctionnement, dans un local bien ventilé

◦       Pendant :

▪       les utiliser dans un local bien aéré, procéder par brèves pressions

▪       ne pas fumer à proximité

▪       ne pas vaporiser vers une flamme ou un corps incandescent, une résistance chauffante ou des appareils à infrarouges

▪       ne pas vaporiser vers les yeux ou sur une peau irritée

▪       éviter l’inhalation lors de la vaporisation

◦       Après :

▪       ne pas percer ou brûler le récipient après usage

▪       ne mettre le produit à la poubelle que s’il est totalement vide

▪       respecter la législation en vigueur pour l’élimination des déchets

  • A la protection cutanée de ses mains :

◦       Avant :

▪       appliquer avant le travail une crème protectrice en alternance avec un spray à renouveler régulièrement

◦       Pendant :

▪       porter des gants (si possible à usage unique), en vinyle ou polyéthylène, pour l’utilisation des produits de coiffure, en nitrile pour le nettoyage, et veiller à leur propreté intérieure.

▪       utiliser de l’eau thermostatée

◦       Après :

▪       se laver les mains avec un savon surgras si nécessaire, et non avec les shampoings

▪       bien se sécher les mains entre les différentes opérations et mettre une crème protectrice

 

8.3. INDIVIDUELLE

  • Ne pas porter de bijoux pendant le travail
  • Utiliser régulièrement des crèmes hydratantes pour les mains

 

  1. REGLEMENTATION

 

9.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

 

9.2. RECOMMANDATIONS ET NORMES

 

9.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 72 Stockage des bombes aérosols
  • R 200 Bruit dans les magasins de commerce

 

9.2.2. NORMES (AFNOR)

 

9.3. CONVENTION COLLECTIVE ET ACCORDS DE BRANCHE

  • Convention collective de la coiffure. Fascicule n°3159 du J.O.

 

  1. BIBLIOGRAPHIE
  • Classification INSEE des professions : 562b Coiffeurs. (INSEE) (2003)
  • Ordonnance de prévention pour les coiffeurs. Monique Touret, Martine Imbeaux et Brigitte Groboz (CIEAMT). (2003)
  • Hygiène et sécurité dans les salons de coiffure. Les Cahiers professionnels de la coiffure. CP4. (SEID) (2002)
  • Le document unique d’évaluation des risques professionnels. Les Cahiers professionnels de la coiffure. CP10. (SEID) (2002)
  • Guide du bon usage des produits professionnels. L’Oréal professionnel. Paris 2002
  • Pour votre santé, soyez préven…Tif ! Deux dépliants, l’un pour l’employeur, l’autre pour le salarié. (Services Médico-Sociaux Inter-Entreprises)
  • Le coiffeur. Fiche médico-professionnelle n°31. Cahiers de médecine interprofessionnelle, volume 40, n°1 (2000). (Docis)
  • ROME . Dictionnaire des emplois / métiers tertiaires : 11131 Assistant de coiffure – 11132 Coiffeur. (La Documentation française) (1999)
  • Dermatoses professionnelles des coiffeurs. Fiche d’allergologie-dermatologie professionnelle 81 TA 60. Documents pour le médecin du travail, n°81, 1er trimestre 2000. (INRS)
  • Toxicologie industrielle et intoxications professionnelles. Dérivés aminés et nitrés. Lauwerys R.R. (Masson) (1999)
  • Les ordonnances de prévention en dermatologie professionnelle. Dossier médico-technique 70 TC 62. Documents pour le médecin du travail, n°70, 2e trimestre 1997. (INRS)
  • Les coiffeurs. Items Collection. Série Profession. (Institut de médecine du travail du Nord de la France) (1996)
  • Pathologie professionnelle des métiers de la coiffure. Docteur Gisèle Riboulet-Delmas. L’Oréal (1995)
  • Les dermatoses professionnelles des coiffeurs. Archives des maladies professionnelles 1993, 54, 337. (Masson)
  • Affections respiratoires professionnelles des coiffeurs. Fiche d’allergologie respiratoire professionnelle n°11. Documents pour le médecin du travail, n°36, 4e trimestre 1988. (INRS)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-88) : 5141 Coiffeurs, spécialistes des soins de beauté et assimilés – 1318 Dirigeants et gérants de services de soins personnels, de nettoyage et de services similaires. (B.I.T.) (1991)

 

  1. ADRESSES UTILES
  • Fédération Nationale de la Coiffure et des Professions connexes de France et d’Outremer

17 rue Notre-Dame des Victoires 75082 Paris cedex 02

Tél : 01-42-61-53-24 Fax : 01-42-60-02-08

  • Fédération Nationale de la Coiffure Française : www.fnc.fr

AUTEURS : Docteur Pierrette Trilhe (SMT d’Amboise, Bléré, Loches) (37)